Laboratoire :
ICMUB (Institut de Chimie Moléculaire de l'Université de Bourgogne)

Structure de valorisation :
SATT GRAND EST

Contact :
Ludovic GOBY
0643655120
ludovis.goby@sattge.fr

Site internet :
http://www.sattge.fr

TechnoMarket 2015
Thèmes : Environnement

Les composés hétérocycliques azotés sont au cœur de défis sociétaux et industriels : production de médicaments de qualité, d’emballages biodégradables ou biosourcés, de solvants organiques non inflammables, transport de l’énergie électrique (pile à combustible), réduction des émissions de CO2, etc. Mais leur production à grande échelle repose actuellement sur des méthodes imposant des niveaux de sécurité drastiques et à fort impact environnemental et humain (entre autre l’utilisation de réactifs dangereux comme les hydrures métalliques, les catalyseurs organométalliques, indispensables à la réaction et classés CMR*, ou encore des solvants inflammables). *CMR : Cancérigènes Mutagènes Reprotoxiques

L’éco-technologie que nous proposons est un procédé de fabrication sûr (atténuation notoire du risque d’explosion) mettant en oeuvre des sources chimiques non dangereuses et renouvelables : électrons, dioxyde de carbone et produits bio-sourcés. L’électrolyse est réalisée dans un milieu recyclable et transforme les matières premières en composés hétérocycliques azotés éco-conçus.

 

Ainsi, les produits formés sont identiques à ceux obtenus par les méthodes classiques et les innovations de cette technologie se déclinent ainsi :
a) une synthèse plus rapide que les méthodes conventionnelles ;
b) une efficacité énergétique supérieure car il n’est pas nécessaire de chauffer ou de refroidir ;
c) un risque chimique efficacement réduit car elle n’utilise ni de réactif réagissant violemment avec l’eau ni de conditions extrêmes de température et de pression ;
d) une économie de matière et d’atomes significative par le milieu réactionnel recyclable et la maîtrise des flux entrants ;
e) une propreté de procédé sans rejet organique car les réactifs utilisés sont des électrons et du dioxyde de carbone qui sont consommés pendant la transformation, conduisant à la maîtrise des flux sortants.

La maîtrise spectaculaire des flux entrants et sortants permet de réduire considérablement l’impact sur l’environnement de la fabrication de ce produit ainsi que le risque chimique inhérent à sa synthèse dans les procédés industriels classiques.

 

Cette technologie vous permettra de tirer les profits suivants :
– Un gain économique majeur au chapitre des coûts d’exploitation lié à la réduction de la dépense énergétique (/10), à la non utilisation de solvants dangereux (et donc à recycler !), au milieu réactionnel réutilisable sans traitement et enfin grâce aux matières premières bio-sourcés qui divise par deux le coût de production par rapport à un produit non éco-conçu
– Un investissement industriel minimal de par la possibilité d’utiliser des catalyseurs industriels actuels et de par l’abaissement du niveau de sécurité industrielle nécessaire (risque d’explosion ATEX /3)
– L’image de marque de votre entreprise valorisée par l’utilisation d’un procédé durable, éco-conçu et respectueux de l’environnement ainsi que par l’exploitation d’un gaz à effet de serre : le CO2.

 

APPLICATIONS
– Fabrication de catalyseurs pour les bio-plastiques, production de solvants industriels,
– Synthèse de molécules limitant la prolifération de micro-organismes,
– Traitements des effluents gazeux et des eaux usées,
– Production d’énergie pour des applications résidentielles,
– Applications tertiaires, industrielles ou embarquées,

 

MARCHES CIBLES
Santé / Energie / Environnement / Industrie chimique

 

STRATEGIE PI
– Demande de brevet déposée en juillet 2014 (France et US)
– Recherche de partenaires pour la maturation et le licensing